Située stratégiquement sur la route des migrations, la petite république balte sépare les pays nordiques et l’est de l’Europe. Entre la civilisation et les terres sauvages, ses côtes déchirées et ses forêts frondeuses abritent une grande variété de faune sauvage.

Située entre la Finlande et l’Europe centrale, faisant frontière avec la Russie, l’Estonie est un pays idéal pour l’observation de la faune, aussi bien nordique que centre européenne. D’une taille proche des Pays Bas ou du Danemark, sa population n’est que de 1.300.000 habitants, proches de la nature et respectueux de l’environnement. La faune y dispose donc de vastes étendues sans subir trop de dérangements. Plus de 50 % du pays est recouvert de forêt, une grande partie étant une taïga bien conservée. C’est pourquoi nous y rencontrons pratiquement tous les picidés, et d’importantes populations de grand tétras, tétras lyre et gélinotte des bois. En ce qui concerne les mammifères, soulignons que les populations d’ours, de loups, de lynx et d’élans se portent bien. Les chiens viverrins, seuls canidés ayant la capacité d’hiberner, très semblables aux ratons laveurs, y foisonnent. Importés au début du XX siècle depuis l’Asie de l’Est pour la qualité de leur fourrure, certains individus se sont échappés et forment actuellement d’importantes colonies. La majeure partie du pays est plate, sans aucun relief et nous y trouvons des tourbières et des lacs en abondance ; ils forment de bons habitats pour le castor européen. Le point culminant du pays est le mont Suur Munamagi avec ses 318 mètres d’altitude. L’Estonie est un pays très lié à la mer baltique : il présente 3800 Km de côte et contient plus de 1500 îles et îlots, dont certains sont d’accès interdit pendant la saison de reproduction des oiseaux marins. La côte est un des points forts du pays pour les observations des birdwatchers : nous y trouvons tout type d’oiseaux aquatiques, mais le point culminant se situe pendant les migrations quand plus de 2 millions d’oiseaux (cygnes, oies, bernacles, limicoles…) se déplacent. Soulignons la présence du phoque annelé, facilement observable sur les côtes.

Forte de ses magnifiques paysages et de sa faune sauvage bien conservée, l‘Estonie est l’un des paradis sauvages du vieux continent.

La culture actuelle de l’Estonie est marquée par la succession des différentes cultures qui s’y sont succédées depuis l’arrivée des vikings au début du XIIº siècle. Ils furent substitués par l’ordre teutonique qui gouverna le pays pendant plus de 700 ans. Plus tard, les russes et les suédois alternèrent leur domination sur ce territoire jusqu’en 1918, année pendant laquelle l’Estonie déclara son indépendance. Mais elle ne put en jouir pendant guère longtemps, puisqu’en 1940 elle fut annexée par l’URSS. La fin de l ‘URSS marque le retour définitif du pays à l’indépendance, en 1991. La capitale, Tallin, est un endroit idéal pour admirer l’histoire et la culture du pays. Ses rues, ses quartiers, la vieille ville, montrent la plus moderne architecture des pays nordiques cohabitant avec celle d’un passé lointain datant du XIº siècle qui conserve encore ses murailles, cathédrales, églises, ponts et immeubles.

L’Estonie est de nos jours un pays adapté aux temps modernes. Après avoir formé part de l ‘URSS, à son indépendance elle a opté pour l’innovation et de la modernité.

La langue du pays, l’Estonien, provient du Finlandais et des langues Saami de Laponie. Les Estoniens sont très profondément liés à une nature qu’ils respectent. Ils recueillent des fruits des bois pour élaborer des confitures et des desserts. La cueillette de champignons est aussi très populaire. Les plats les plus typique sont la sauce de viande hachée (hakklihakaste), les choux, la viande en gelée (sült), le Verivorst (boudin de sang et de riz accompagné de marmelade de baies), le Silgusoust (espadon nordique avec du lard et de la crème), et le Suitsulohe (saumon fumé). Beaucoup de plats à base de viande de cochon sont d’influence allemande. Le pain noir, Leib, accompagne tous les repas. Le Kali, boisson sans alcool, avec une saveur ressemblant à la bière et au coca-cola à la fois, est la boisson typique du pays.

Nos séjours en Estonie

Aventure estivale en Estonie

Juillet, Août et début Septembre
Estonie
7 jours
Complet

Printemps sauvage en estonie

Du 18 avril jusqu’au 1 mai
Estonie
7 jours